Alex-Mot-à-Mots

https://alexmotamots.fr/

Alex L., lectrice compulsive, presque anonyme.
Ayant une préférence pour les bons polars, mais aimant aussi les autres genres (sauf la SF, pitié....)

24,40
Conseillé par
17 avril 2012

femme, Norvège

Un très beau roman sur 4 générations de femmes en Norvège du Nord.

De celle qui fonde la famille à celle qui est obligée de déménager à la capitale car son mari est malade - rencontrant ainsi le racisme anti-habitants du Nord - sans oublier celle qui s'enfuit avec son futur mari.

A ce propos, j'ai appris qu'Oslo ne s'est pas toujours appelée Oslo, mais Christiana au moment de la narration.

Leurs vies de femmes, leurs amours, leurs enfants, leurs tracas mais aussi leurs joies. Leurs destins, quoi.

Que dire de plus sur ce très beau roman ? Rien, si ce n'est lisez-le.

L'image que je retiendrai :

Celle de l'omniprésence de la mer et de la neige.

http://motamots.canalblog.com/archives/2012/04/08/23734606.html

Conseillé par
17 avril 2012

grammaire

Après "La révolte des accents" et "Les chevaliers du subjonctif", il était normal que je lise (enfin) le premier de la série.

L'histoire met du temps à se mettre en place. Oui, c'est une île bien belle et bien originale, mais bon sang, on lit pour en savoir plus sur la grammaire, comme son titre l'indique.

Métropolitaine que je suis, il m'a fallu du temps pour retrouver le rythme si particulier des îles. J'ai fini par me laisser bercer par les mots. Et même si je n'en ai pas appris plus sur la grammaire (au grand damne de ma maman), j'ai passé un bon moment.

L'image que je retiendrai :

Celle du neveu sublime de Monsieur Henri.

http://motamots.canalblog.com/archives/2012/04/06/23751002.html

Aron Steinke

Ça et là

Conseillé par
17 avril 2012

bande-dessinée

Erika et son frère arrivent dans une nouvelle école dans l'Oregon. C'est leur premier jour, et Erika raconte pourquoi sa famille et elle ont été obligées de déménager en cours d'année.

Un jour, sur le chemin de l'école, son frère et elle ont rencontré un chien, qu'ils ont baptisé Neptune. Ce chien les a suivi jusque dans l'école ou la méchante directrice n'a pas voulu de lui. A ce moment-là, un déluge a eut lieu et les enfants se sont enfuis pour aller chercher Neptune...

Une bande-dessinée sympathique sur l'imagination d'une petite fille par rapport à son chien ; ainsi que sur l'école buissonnière.

J'ai passé un agréable moment à la lire. Ceci dit, rien de nouveau dans le graphisme.

L'image que je retiendrai :

Celle des paysages de banlieues américaines ou tout est calme et tranquille.

http://motamots.canalblog.com/archives/2012/04/04/23905402.html

Conseillé par
17 avril 2012

Angleterre, policier

Un vrai dépaysement que ce roman policier : campagne anglaise, cottages et demeures, un peu de balade à Londres, des promenades dans les sous-bois.

Du thé, des tasses de thé prises entre amies avec scones et cakes, du thé et encore du thé, avec un peu de sherry, tout de même, histoire de se remonter le moral.

Des suspects jusqu'au bout alors qu'ils ne sont pas coupables, des histoires de famille insoupçonnées, un peu d'amour et d'humour, également.

L'image que je retiendrai :

Celle du jardinier, Dan, qui vient à 11h tapantes prendre son thé avec Nina. Mais Dan, un suspect potentiel.

http://motamots.canalblog.com/archives/2012/04/03/23620011.html

8,10
Conseillé par
1 avril 2012

Angleterre, suspens

Je n'ai pas lu "Chocolat" mais j'avais adoré le film. Je voulais lire un roman de cette auteure. Quoi de mieux, pour moi, qu'un roman à suspens.

Et le suspens monte lentement, très lentement.

Une fois comprise la mécanique de la narration : altenance d'énonciateurs entre le vieux professeur qui a vu défiler des générations d'adolescents et l'ex-faux élève qui raconte à la fois ce qui s'est déroulé dans son enfance et les événements actuels.

Tout le sel de ce récit est de découvrir qui est l'ex-ado à présent, sous quelle identité de professeur s'est-il caché ?

Sans oublier la mise en place de la vengeance qui sera sans miséricorde et n'épargnera personne.

Un très bon roman qui désacralise les "old scholls" anglaises en nous faisant entrer dans leur univers où rien ne bouge, où la moindre parcelle de pouvoir est âprement convoitée.

Sans oublier la psychologie des adolescents vue par un vieux professeurs de latin qui ne rêve que d'effectuer sa centième (aka son centième trimestre de travail dans l'établissement).

Vieux de la vieille qui prend un plaisir certain à caricaturer ses collègues pour le plus grand bonheur du lecteur.

J'ai donc passé un agréable moment de lecture dans cette "classe à part".

L'image que je retiendrai :

Celle de la classe se trouvant dans la tour du clocheton, que tout le monde convoite, mais qui pourtant prend l'eau et le vent.

http://motamots.canalblog.com/archives/2012/04/01/23576892.html