EAN13
9782377390632
ISBN
978-2-37739-063-2
Éditeur
Semiose
Date de publication
Nombre de pages
208
Dimensions
26,5 x 19 x 0,1 cm
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

iris.time unlimited (1962-1975)

Semiose

Offres

Iris Clert : peu de noms de galeristes aimantent autant que celui-ci. Pour des générations d’amateurs d’art, elle demeure l’icône flamboyante de l’effervescence artistique parisienne de l’après-guerre. Active du milieu des années 1950 au début des années 1980, elle accueille dans ses galeries successives, Rive gauche puis Rive droite, des expositions mythiques tels Le Vide d’Yves Klein en 1958 et Le Plein d’Arman en 1960, ainsi que certains des artistes les plus importants du XXe siècle comme Pol Bury, Gaston Chaissac, Bill Copley, Lucio Fontana, Leon Golub, Raymond Hains, Ad Reinhardt, Takis et Jean Tinguely. 
Si cette liste d’artistes, non exhaustive, lui confère évidemment une place de choix dans l’histoire de l’art contemporain, Iris Clert fut aussi – et c’est l’un de ses grands apports – l’inventrice de formats d’exposition et de communication inédits, comme en témoigne sa revue iris.time unlimited. Conçu pour renouveler sa manière de communiquer alors qu’elle emménage Rive droite au début des années 1960, Iris Clert publie pendant treize ans un feuillet de quatre pages, régi par une double ligne rédactionnelle : d’un côté, annoncer et promouvoir les expositions de la galerie et, plus généralement, informer sur le monde de l’art contemporain et son actualité ; de l’autre, proposer un espace de création propice à des interventions comiques, absurdes et polémiques. 
Le premier numéro paraît le 6 octobre 1962, le dernier numéro en avril 1975. La longévité de la revue est à noter dans un milieu où les expériences de ce type sont généralement éphémères.
Chaque numéro présente des caractéristiques communes, tant au niveau du contenu que de la maquette. Reprenant le principe des unes de France-Soir, celles d’iris.time unlimited présentent le titre du journal encadré par deux oreilles, le portrait de la galeriste à gauche et celui de l’artiste de l’exposition annoncée à droite, une tribune ou gros titre et une photographie d’œuvre en grand format, sous un bandeau d’informations légales. Le tirage oscille entre 4 000 et 6 000 exemplaires tandis que la liste des abonnés contient près de 450 noms. La fréquence de parution est variable, tributaire du rythme des expositions et des séjours d’Iris Clert à l’étranger. La publication accueille des collaborateurs plus ou moins réguliers, des rubriques plus ou moins récurrentes. Parmi celles-ci, des chroniques sur la vie artistique parisienne, des revues de presse, des jeux, des publicités, des présentations de critiques, le « Point de vue d’Iris », des billets d’humeur, les « Ragots de la galerie », des petites annonces loufoques et, bien sûr, un horoscope réalisé par la voyante d’Iris Clert. 
« Mon petit journal, commencé à la blague, deviendra une œuvre d’art en soi. C’est une symbiose de mystification et de démystification où l’humour a tous ses droits », résume Iris Clert dans ses mémoires.
Bien plus qu'une curiosité de bibliophiles, iris.time unlimited demeure aujourd’hui une référence pour de nombreux éditeurs et galeristes. Collectionné par les bibliothèques universitaires américaines et européennes spécialisées en histoire de l’art et les centres de documentation des musées du monde entier, iris.time unlimited incarne le style qu'Iris Clert a imprimé dans le monde de l'art, mélange de sociabilité, d'humour, d'excentricité et de créativité. Grâce à cette nouvelle impression en fac-similé, au papier et format identiques à l'original, cet ovni éditorial est désormais à la portée de tous. 
La reproduction complète des 46 numéros est accompagnée d'un livret contenant un texte du critique et historien d'art Clément Dirié, auteur de l’ouvrage remarqué Iris Clert. L’Astre ambigu de l’avant-garde (2021), de photographies ainsi que des biographies des contributeurs et d’un index des abonnés. Sa publication célèbre au jour près le soixantième anniversaire de la parution du premier numéro d’iris.time unlimited.
S'identifier pour envoyer des commentaires.