EAN13
9782841054091
ISBN
978-2-84105-409-1
Éditeur
Éditions du Regard
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le palais de Jahan Nama

De

Éditions du Regard

Offres

Le palais de Jahan Nama a été construit à l'époque Qajar, sous le règne de Nasser-Ed-Din Shah, il y a environ deux siècles – le plus important et le plus vaste de tous les palais royaux.Il s'agit de concilier la plus extrême des modernités avec la quintessence de l'art Qajar : ce à quoi va s'employer Manijeh Torfeh, après d'impressionnantes recherches sur l'art Qajar
Le palais de Jahan Nama a été construit à l'époque Qajar, sous le règne de Nasser-Ed-Din Shah, il y a environ deux siècles – le plus important et le plus vaste de tous les palais royaux.La dynastie Qajar, qui régna sur l'Iran de 1786 à 1925, connut un règne aussi perturbé que flamboyant, marqué par le bruit et la fureur, mais aussi par une ouverture économique, sociale et culturelle sur l'Occident. Et par une effervescence artistique, qui se traduisit à la fois par des iconographies et des techniques ancestrales, pré-islamiques, ainsi que par des peintures à l'huile de grands formats, par l'appropriation de nouvelles techniques comme la photographie, enfin et surtout par une architecture monumentale, tant civile que religieuse.Après la chute d'Ahmad Shah, dernier souverain Qajar, c'est la dynastie Pahlavi qui régnera sur l'Iran jusqu'en 1979, avec l'avènement de la république islamique. Et c'est sous l'influence de Farah Pahlavi que la culture et l'art prennent un essor considérable.Il s'agit de concilier la plus extrême des modernités avec la quintessence de l'art Qajar : ce à quoi va s'employer Manijeh Torfeh, après d'impressionnantes recherches sur l'art Qajar, la visite de nombreux palais, de nombreux voyages entre Téhéran et Paris, et un immense chantier, filmé par le jeune Abbas Kiarostami.Faisant autant appel à l'excellence des artisans iraniens qu'aux grandes entreprises françaises, durant un travail acharné de 7 ans, Manijeh Torfeh sut rendre à ce palais dévasté par le temps sa splendeur défunte.Elle en fit ainsi un " trésor national ", un joyau de l'architecture et de la décoration Qajar, et le témoignage éblouissant de la grandeur de l'Iran sous le règne de Mohammad Reza Shah et de Farah Pahlavi.Un vrai palais des mille et une nuits, fastueusement inauguré en 1978, et qui peut être, encore aujourd'hui, considéré comme " un rêve iranien réalisé pour tous ". Avant la nuit des mollahs...
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Dominique Baqué